dimanche 3 juin 2018

L'Occident et les fermes-chapelles



Il y a deux jours, en revenant du centenaire de l’école Lacordaire, fondée en 1918 par les dominicains à Marseille, je suis passé par le quartier de Bois-Luzy pour rentrer chez moi.
Nous sommes dans le douzième arrondissement, un très beau quartier de Marseille dominé par l’ancien château de Bois-Luzy, une vieille bastide transformée en superbe auberge de jeunesse.
Ce quartier est également connu pour sa ferme du dix-huitième siècle, une vieille bâtisse émouvante avec une petite chapelle attenante du XVIIè. 
C’est très rare, les fermes-chapelles,… Ca dénote la présence directe du Christ au sein des familles d’autrefois.
J’en parle aujourd’hui parce que cette bâtisse, une ancienne laiterie, a fait l’objet très récemment d’actes de vandalisme.
Un acte de vandalisme épouvantable, et irrémédiable. Un acte de vandalisme, c’est un acte de destruction intentionnel visant un édifice public ou privé, visant le patrimoine.
Alors voilà.
[Kaufman & Broad]
Cette société a racheté la ferme bastidaire, et va la transformer en un immeuble de 56 logements sur quatre étages.
C’est tout ce que je voulais dire.
Donc là, c’est très simple. Vous avez ici la Gaule, un ancien prieuré avec sa vigne, et vous avez là l’Occident. La France, c’est la transition de l’une à l’autre. C’est quand même très simple à comprendre.
Donc, ceux qui défendent aujourd’hui l’Occident, ce sont mes ennemis numéro un. Et il y en a autant dans les médias officiels que sur internet. Ceux qui sont complètement obsédés par l’islam, par exemple… Ils fleurissent de tous les côtés, aujourd’hui. Vous pouvez me dire ce que l’islam a à voir là-dedans ? 
Je pense à tous ceux dont l’urgence est de partir en guerre contre l’islam, en proclamant que « les valeurs de l’islam sont frontalement opposées à celles de l’Occident ». Ah oui ? Le plus fort, c’est que vous avez tout à fait raison. Les valeurs de l’islam sont frontalement opposées aux valeurs de l’Occident, tout à fait. Et c’est précisément la raison exacte pour laquelle tous ceux qui partent en guerre contre l’islam sont mes ennemis. 

Defend Paris… Le manipulé total… Le petit doigt sur la couture du pantalon, en guerre contre l’islam sous la férule de François Hollande. Defend « Paris est une fête ». Defend Kaufman & Broad…

Moi j’ai vécu dans la banlieue arabe de Vénissieux, et je travaille dans les quartiers nord de Marseille. J’ai 47 ans : jamais aucun musulman ne m’a empêché de prier, de vénérer la Vierge Marie, ni de jeûner pendant le Carême. Absolument jamais. Ceux qui font des procès pour virer les crèches des places publiques, ce sont toujours des putains de blancs occidentaux, des blancs occidentaux fiers d’être athées et libres-penseurs.
Le libre-penseur, voilà l’ennemi.

Maintenant, je vais parler d’autre chose.
L’Occident, c’est le triomphe du matérialisme. Et le triomphe du matérialisme passe par plusieurs vecteurs, dont l’attaque de la religion, mais également l’obsession de la race. La notion de race n’est pas surplombante, mais elle est fondamentale. Elle n’est que fondamentale, si je puis dire. C’est-à-dire qu’elle doit être subsumée par la notion de l’esprit, la spiritualité, la religion.
Mes autres ennemis sont donc ceux qui sont obsédés par la race, et ceux qui sont le plus obsédés par la race, de très loin, ce sont les antiracistes. Les antiracistes ne pensent qu’à ça, l’origine du moindre problème se trouve obligatoirement, selon eux, dans le racisme. Comme les antifas ou les anarchistes, qui écrivent aux préfets pour demander la fermeture de locaux royalistes, on n’a jamais vu de tous temps des rebelles autant parfaitement intégrés à la doxa officielle. Jamais aucune société, en effet, n’a été autant bardée de lois antiracistes et anti-antisémites que la nôtre, chaque semaine il y a une nouvelle loi, française ou européenne…. Et les antiracistes continuent à se voir comme des rebelles intégraux.
L’affaire Mennel Ibtissem n’a pas ouvert les yeux des antiracistes : ils y voient une nouvelle expression du prétendu racisme institutionnel, alors que c’est une blanche aux yeux bleus, et qu’elle n’a été exclue de The Voice que parce qu’elle est musulmane. 
La religion, la transcendance, la redécouverte des anciennes religions de la Terre et du Feu, le retour aux mystériosophies celtiques, la pratique régulière et exaltée du catholicisme intégral, … ou, pour les musulmans, la transfusion sanguine d’islam révolutionnaire : voilà quelles sont les seules et uniques voies pour abattre l’Occident. 
La seule solution, ici et maintenant, c’est l’émergence d’un authentique empire chrétien.
Je l’ai déjà écrit : 
Contre l’Occident : l’union subintrante des Gaules et de l’Empire du Saint-Esprit. Unité suprême au sommet, et autonomie maximale à la base, par principe de subsidiarité.
Comme toutes les sociétés florissantes, Kaufman & Broad a parfaitement intégré l’ère macronienne, elle est performante et connaît le succès parce qu’elle obéit en tous points à tous les diktats des gauchistes et antiracistes, devenus en quelques années à peine des diktats officiels : la parité à toutes les réunions et tous les comités, l’écriture inclusive, les règlements intérieurs pour le bon accueil des LGBT et la lutte contre le harcèlement sexuel. Et son Président s’appelle Nordine Hachemi. Absolument inattaquable. Et, en plus, elle lutte efficacement contre l’oppression patriarcale de la religion catholique, en détruisant tranquillement les petites fermes à chapelle, malgré une pétition de plus de 6600 habitants du quartier.

Maintenant, attention à vous : le nombre de catholiques croyants et pratiquants commence sérieusement à augmenter, et surtout dans les églises urbaines de France (comme l’avait prédit Bernanos). J’en connais beaucoup. Et ils ne se retournent pas vers le Christ contre l’islam, mais ils se retournent vers le Christ contre la laïcité française à l’exemple de l’islam, ce qui est tout à fait différent. Et ça, c’est une dynamique de reconversion qui indique bien, grâce à Dieu, que nous sommes à l’aube d’une ère nouvelle : c’est le retour à l’Eglise originelle, qui permettra d’assurer la victoire sur la voie de la main gauche - l’Occident -, ce minable accident de l’histoire dont plus personne ne parlera dans quarante ans.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire