jeudi 18 décembre 2014

Rencontres Eurasistes du 18 octobre : les vidéos


Les Rencontres Eurasistes du 18 octobre dernier furent absolument décisives.

Nous avons enclenché quelque chose qui ne s’arrêtera plus jamais, en ce sens que notre mouvement vise à l’établissement d’un Ordre à la fois politique, spirituel et révolutionnaire. Un Ordre organique et radical, délibérément placé sous l’égide du Christ-Roi Polaire et Solaire, qui passera à travers le brouillard nationaliste, marxiste et complotiste pour servir de pont entre le Royaume d’Araucanie et la Sainte Russie.

L’étagement de cet Ordre catholique et révolutionnaire est absolument tripartite à l’instar des vieilles structures chevaleresques européennes, sa hiérarchie ternaire formant un reflet spéculaire de la famille Parvulesco vivante et agissante : le Père Constantin en première ligne de nos troupes combattantes lazarito-hiérosolymitaines ; le Fils Stanislas en Souverain absolu de nos œuvres suprématistes patiemment gravées sur les parois patagonnes du Cerro Torre ; et l’Esprit de Jean, en veilleur ardent sur nos prières aurorales pour la Résurrection de l’Eglise antérieure de la Terre et du Feu.

Nous sommes radicalement eschatologiques, politiquement apocalyptiques et esthétiquement fanatiques.

 

Laurent James - Lecture (partielle) du texte de Jean Parvulesco "Vladimir Poutine et l'Empire Eurasiatique de la Fin"


 

N.Pendragon, responsable du blog métapolitique L’Heure Asie

 « De la Quatrième théorie politique »



 

Gandharian «  Antitourisme, photos d'un voyageur en Eurasie »

Un webisode avait été réalisé en septembre 2013 sur son « Apologie du voyage risqué ».



 Laurent James « L'Eurasie comme grande synergie métahistorique »



- Désormais, l’homme pollue Satan.

- La France est la nation qui inventa la Modernité, en étouffant pour ce faire la terre surnaturelle et enchantée sur laquelle elle s’est juchée.

- L’éradication anti-traditionaliste de la civilisation celto-chrétienne par l’appareil administratif parisien est le modèle structurel et archétypal de l’occidentalisation du monde.

- Un ordre initiatique organique supra-national, voilà l’ambition de l’Eurasisme.

- Le but : Instauration d’un Empire spirituel total.

- Désormais, l’art ne sert plus à apprendre à mourir (ce qui était vrai de Socrate à Tarkovski), mais à ressusciter.

- Le mal est téléologique, il nous faut être eschatologique.

- Comprendre l’Empire Eurasien, c’est favoriser la gouvernance globale civilisationnelle contre la révolte des nations bourgeoises.

- Tout est arrivé par Marie, tout passe par Marie, tout changera grâce à Marie. »

 Puis Alexandre Douguine intervint en direct depuis son appartement de Moscou, après avoir passé la journée à se battre contre la mise sous tutelle de l’Ukraine par l’Occident.
Car la profondeur des racines ésotéristes de l’eurasisme conduit au refus concret, frontal et délibéré de tous les aspects (anti)-civilisationnels de l’Occident. Il ne s’agit en aucune manière de s’opposer à une partie seulement des caractéristiques de l’Occident tout en en acceptant, ou en en utilisant d’autres parties qui seraient jugées valables (comme le font le marxisme ou le féminisme, et tous les autres mouvements de rébellion nés à l’intérieur de l’Occident et dont le but est de s’exporter partout dans le monde, dans le plus pur esprit Jules Ferry). Le but n’est pas de relever les contradictions internes de l’Occident et de noter compulsivement l’accentuation de sa schizophrénie, comme le font ces stupides complotistes qui ne comprendront jamais que la structure même de l’Occident repose sur l’auto-destitution permanente.
et personne ne leur fera relever l’évidence suivante : plus la crise est profonde, et plus le système est stable.

Il s’agit donc, tout simplement, pour nous, de rejeter l’Occident dans sa totalité. Nous nous emparons « d’un rêve héroïque et brutal », afin que « les vents alizés inclinent nos antennes aux bords mystérieux du monde occidental ».
Car il s’agit bien de conquérir l’Occident au nom de l’anti-Occident, c’est-à-dire au nom de tout ce qui reste de super-vivant en ce monde, de lui enlever tous ses oripeaux et de redécouvrir la terre surnaturelle et enchantée qui se trouve en-dessous.

Voici la parole terriblement désespérée et absolument mobilisatrice d’Alexandre Douguine, proférée à mesure que tombait le crépuscule sur Bruxelles.





 Laurent James - Lecture d'une lettre de Jean Parvulesco à Robert Steuckers


 L’irréductible compétence visionnaire de Robert Steuckers s’ancre dans une parfaite connaissance de la géopolitique des peuples eurasiens, tous issus de la Maison Verte originelle.

Robert Steuckers - L'Eurasie depuis la proto-histoire : lignes de force d'une histoire méconnue


 Constantin Parvulesco - La métapolitique eurasiste de Jean Parvulesco : de la prophétie à l'héritage


 Roberts Steuckers - Question/Réponse


 
Laurent James – interlude


 

L’allocution de son Altesse Royale Stanislas Ier, Souverain incontestable du Royaume d'Araucanie et de Patagonie, fut vertigineuse.
Ô mon Roi, je te conseillerai et t’escorterai jusqu’à la victoire absolue.



 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire