vendredi 27 décembre 2013

La Libre Panse fait un bide

 




« Tierce fois, c’est droit » (proverbe gaulois)

Salut Salim, ça va ? Oui, ça se voit que tu vas bien. Je suis content pour toi. Toujours droit dans tes bottes, Salim ! L’œil aux aguets, totalement imperturbable, impassible face à l’adversité, raide comme un mât de misaine contre vents et marées ! Tous les arguments sérieux concernant tes méthodes détestables et tes incohérences de fond, tu t’en tamponnes le coquillard avec superbe, je dois bien l’avouer ! Tu insultes les musulmans de France parce qu’ils ont voté socialiste, alors que tu as appelé à voter Vauzelle aux Régionales en 2010. Silence… Tu leur aurais même demandé 157450 euros de subvention ! Je répète un peu pour ceux qui n’ont pas suivi… Chut ! Silence… Tu préfères dire qu’on est tous des satanistes, je te comprends… Tu dis que tu viens juste de découvrir « KO et autres contes » de Nabe, alors qu’en septembre tu prétendais connaître ce livre ? Chut… En 2011, tu me défendais face aux gens qui m’attaquaient, tu citais Ernest Hello, Léon Bloy et Nabe, et un an et demi plus tard, c’est fini ! Tu te souviens, tu commençais tes conférences en disant que Nabe était le plus grand écrivain de France, tu distribuais des tracts dans les réunions musulmanes des Quartiers Nord, Nabe, Nabe, partout, tout le temps !... Tu te renies complètement en moins de deux ans, l’ami ! Alors maintenant Nabe serait devenu totalement incompétent pour parler de Céline ? Il est vrai que par rapport aux tiennes, d’analyse, où, pour juger de la qualité des pamphlets, tu comptes le nombre de fois que Céline utilise le terme « franc-maçonnerie », Nabe ne fait pas le poids…

Autre chose (j’insiste un peu) : tu as été l’un des pires anti-kadhafistes de France, tu as appelé publiquement au meurtre de Kadhafi, tu avais écrit en février 2011 : « Cette pourriture doit crever de la pire des manières, et vite » ! Et aujourd’hui, tu relaies une vidéo de Kemi Seba qui s’en prend à un ministre sénégalais, parce que ce dernier a par le passé durement critiqué Muamar al Kadhafi. Et toujours, droit dans tes bottes ! Et tu oses parler de chutzpah à mon propos ? Mais tu te fous complètement de ma gueule ?

Bon enfin tout ça, c’est pas grave. Il est vrai, comme je disais, que c’est bien plus facile de traiter tout le monde de sataniste, comme ça l’affaire est jouée. Bloy ? C’est sataniste ! Tu le places dans la même liste que Gilles de Rais et le chanteur des Lost Prophets, qui ont tous deux violé et tué des enfants, alors que Bloy en a perdu deux… Monstre d’imbécillité que tu es… Tiens, tu as un argument amusant à propos de Bloy, dans un de tes billets :

« À noter également que L. Bloy s’est fâché avec Huysmans car ce dernier l’a repris en tant que personnage dans Là-bas, ce qui rendit Bloy fou de rage ! À Quéquette (Laurent James) maintenant de nous expliquer ce que fait Bloy dans un roman sataniste extrêmement violent et meurtrier fréquentant des psychopathes dangereux ? Sachant, comme expliqué dans la conférence, que les personnages du livre sont tous réels et leurs faits crapuleux avérés ».

Pour que tu comprennes un peu, je vais reprendre ton paragraphe, mais dans un contexte tout à fait contemporain. « A noter que La Libre Panse s’est fâchée avec Nabe car ce dernier l’a repris en tant que personnage dans L’Homme qui arrêta d’écrire, ce qui rendit La Libre Panse folle de rage ! A Quéquette (L. James) maintenant de nous expliquer ce que fait La Libre Panse dans un roman extrêmement précis fréquentant le fleuron de la néfaste nullité contemporaine ? Sachant que les personnages du livre sont tous réels et leurs faits crapuleux avérés ». Tu vois, Salim, comme ça peut être énervant et injuste de se voir repris comme personnage de roman…

Alors, Bloy ? C’est sataniste ! Artaud ? C’est sataniste ! (t’en a mis, du temps, à lire sa fiche Wikipedia !) Jean-Paul Bourre ? C’est sataniste ! Le Vatican ? C’est sataniste ! Le McDo ? C’est sataniste ! Ah oui, ça c’est vrai par contre, alors pourquoi c’est là où tu invites tes conférenciers, Salim ?
Bloy, Artaud, Théophile Gautier, Victor Hugo,… Bientôt Baudelaire, Rimbaud, Lautréamont,… Au fond, tu es comme ces racailles qui débarquent d’Algérie pour chier sur la culture française. Je me demande comment les nationalistes français peuvent t’admettre cinq minutes à leurs côtés. C’est pour ça que ça se passe mieux avec les nationalistes belges. Du moins, pour le moment… Jusqu’à ce que tu te penches un jour sur les fiches Wikipedia de Emile Verhaeren ou Simenon, pour en déduire que ce sont des… satanistes.
 
Bon, j’en viens à ton article du 21 décembre : « Le pathétique Quéquette en service commandé… » Je serai très bref. Je résume les faits. Tu vas faire une conférence à l’Université Hadj Lakhdar de Batna, en Algérie. Le même jour de ta conférence, je publie ma vidéo « Le barde gaulois Laurent James s’adresse au Libre Penseur ». Je te jure que je l’ai pas fait exprès… Ca a dû t’énerver, quand même, que je perturbe ta journée de retour aux sources… Retour à quoi, au fait, exactement ? Tu sais Salim, j’en connais qui se sont décidé à te placer sur leur table de dissection, ils te dissèquent membre après membre. A ton tour, un peu, Salim, de te faire charcuter !
 


Le 3 décembre, l’un des organisateurs de ta conférence, Mahieddine Islam Belaïd, me contacte par e-mail pour me faire part de son état d’esprit quant à mon travail, et également quant à ta conférence. Un e-mail où il me dit que tu es « incohérent, rustre, vulgaire, confus, vaniteux, immature ». Lorsque j’ai relayé sur Facebook et le blog de Parousia que ce jeune homme avait utilisé les termes « ignoble, mensonger et nul », c’était effectivement une très grosse erreur, voilà pourquoi je les ai ôtés pour les remplacer par le simple vocable « nul ». Mahy Belaïd ne m’en voudra pas de citer ces quelques mots, à propos de ta conférence proprement dite : « Pour les 5 ou 6 médecins présents, c’est un fou hystérique et inculte. Mon père qui est médecin m’a envoyé un message pendant la conférence en me disant : « Je ne veux pas gâcher la conférence que tu organises, mais je dois y aller, sinon je risque de le rosser » ».

Que l’on se comprenne : je reçois cinq à dix messages par jour de cette trempe, me donnant quantité d’informations sur la qualité de tes diverses prestations. Mais tu avoueras que de la part d’un organisateur de conférence, c’est une première !

Je comprends que ça te tienne à cœur, ces histoires de conférences qui commencent à foirer. Tu sais, j’ai des amis partout à Marseille. Il paraîtrait qu’il y a moins de clients, en ce moment, dans ton cabinet de dentiste ? Les gens savent un peu qui tu es maintenant, tu m’étonnes… Le Docteur Laibi, on veut bien se marrer un bon coup en allant voir ses confs, mais se faire soigner les dents, c’est autre chose !... Moi en tout cas, j’irais pas me faire soigner chez un Docteur qui ignore qu’une vitesse élevée au carré n’est plus une vitesse. Je les comprends, les mecs.

Tu te demandes quelle est la raison pour laquelle ta conférence de Batna serait la première où il y aurait eu des problèmes ? Moi j’ai une petite idée : il est possible que dans leur ensemble, les Algériens soient un peu moins conditionnés par internet qu’en France ou en Belgique, il est possible qu’ils soient un peu plus proches du réel, du coup la victoire de la pensée purement internaute du Troll Salim n’est pas forcément acquise par avance. Tu t’es peut-être comporté avec les Algériens de Batna comme avec les Maghrébins du Marché de Noailles, avec un peu trop de condescendance : attention les mecs, le Docteur arrive de France, laissez-moi parler. Et tu dis que c’est moi, le colon ? Tu te plains que j’imite ton accent ??? Oh, comme je suis méchant avec toi, Salim… Tu vas pas appeler la Halde, quand même ?

Je vais laisser la parole au premier concerné, à savoir Mahy Belaïd. Toi qui passes ta vie à scruter Facebook, tu as dû voir les deux mises au point opérées par cet homme en réaction à ta chiure de texte. C’est bien simple : il confirme sans aucune ambiguité que tout est faux, à commencer par le titre (je n’ai jamais été en service commandé, sachant que je n’ai parlé à Nabe de cette affaire que le jeudi 19 décembre, et que ça ne l’intéressait absolument pas, étant donné qu’il a bien d’autres choses beaucoup plus riches à travailler), ainsi que toute la partie du texte en gras, qui affirme que je voulais la propriété de la vidéo de ta conférence, et que je voulais corrompre Belaïd avec l’autographe de Nabe. D’abord, qu’est-ce que j’aurais bien pu foutre avec la vidéo de ta 3458è conférence ? Ensuite, Mahy Belaïd est beaucoup plus fin et intelligent que cela. Ce qui l’intéresse, chez Nabe, c’est qu’il lui a fait découvrir Anthony Braxton ! Tu vois, on est loin de tes petites combines pourries.

Pour en revenir à ton texte, le titre et une bonne partie sont donc de pures et simples diffamations publiques, attestées par le témoignage d’un tiers, Mahy Belaïd. Tu en tires les conclusions que tu veux, mon ami Salim… Tu écris « J’invite toutes les personnes contactées par Laurent James de me joindre via mon courriel pour avoir la vraie version des événements qu’il essaie maladroitement de modifier pour me nuire ». Tu es sûr que c’est moi, le maladroit ? D’abord je rappelle que je n’ai contacté personne. Et dites, monsieur le Docteur, si les personnes veulent avoir la vraie version des événements, elles ont le droit de contacter Mahy Belaïd, aussi, même si c’est un batnéen sans importance ? D’ailleurs, il paraît que tu ne réponds plus à ses e-mails, à Belaïd. Il n’a plus le droit de discuter avec toi ?

Et bien, je lui donne la parole.
Première mise au point :
 
Deuxième mise au point :
Addendum : réaction de Mahy Belaïd au texte de Salim Laïbi sur Antonin Artaud
- Le chaos, c’est quand n’importe quoi, n’importe qui bénéficie d’une tribune. Internet, c’est une somme désordonnée et neutre, flux ininterrompu de toutes les libertés, donc, flux ininterrompu du néant. Tout cela menant à la suppression de l’autorité. Le règne de la domination illégitime. Le plus faible gagnera, le plus con sera écouté et suivi, le plus gros pourra utiliser une voiture et arriver le premier, tout fout le camp ! La bassesse, la faiblesse, la confusion et l’inconstance se placent en haut. Exemples : Abdel Raouf Dafri, Houria Bouteldja ou dans une moindre mesure : L’émérite Docteur en dentisterie, Salim Laïbi.
- Salim Laïbi, je tiens à te dire ceci : « Il nous faut renouer avec nos valeurs, il nous théoriser l’Islam pour qu’il soit efficace, qu’il soit un générateur de forces communes durables et inaltérables, il nous faut un plan, des moyens, des armes, il nous faut de la détermination, de l’abnégation, LE SACRIFICE ! Il nous beaucoup de choses, ce que tu fais ces derniers temps, c’est le pain et les jeux. T’arraches quelques dents, tu manges, tu te reposes et tu fais une vidéo. C’est bien, tu fais le bien, comme moi, parfois, donnant 10 dinars à un mendiant. Comparer ça à une production intellectuelle, c’est un peu osé, non ? Ton livre, compilation de faits avérés, c’est quelque chose, c’est bien, c’est un effort. Mais ça n’est que ça, il ne faut donc pas la ramener et te lancer dans autre chose que l’arrachage de dents ou les commentaires. Tu as récemment écrit un article sur Antonin Artaud. Tu l’as lu Artaud ? Sais-tu que « Pour en finir avec le jugement de Dieu » va à l’encontre de la doctrine luciférienne maçonnique ? Sais-tu qu’il a révolutionné le théâtre ? Sais-tu qu’il a parfaitement identifié le déterminisme dans lequel tu te noies ? Sais-tu que s’il était encore vivant aujourd’hui, il t’aurait mis en scène, il t’aurait changé en dissident authentique porteur d’un projet ? Sais-tu qu’il croyait en un idéal et qu’il le désirait plus que tout au point de refuser toute compromission, au point de devenir fou ? Sais-tu qu’il s’est tué au travail pour nous, les imbéciles, les bêtes, les aveugles ? Tu ne le sais pas, puisque c’est wikipédia qui te la dit. Tu n’as pas appris dans la souffrance, ça se voit. Tu lis comme tu manges, tu chantes comme tu parles, tu insultes comme tu ronfles. Peut-on seulement imaginer une seconde Bennabi jouant à l’inquisiteur ? Jamais ! Malek Bennabi nous apprend que l’esprit oriental est connu pour utiliser la Chose et la Personne pour atteindre l’idée. L’idée ! Bennabi n’est pas intéressé par la personne, ni par la chose, il veut réaliser l’idée. En ce sens, Attali et BHL sont beaucoup plus honorables, ils veulent asseoir leur idéologie par tous les moyens possibles. Ils ne pensent qu’à ça, ils ne dorment pas. Toi, tu utilises les idées des autres, tu utilises les personnes sur le net pour la chose. Ta chose à toi, c’est la popularité, tu désires ardemment être aimé. C’est bien, mais ça se voit, et, comme tu le dis souvent, ce n’est pas sérieux. On t’aime Salim, nous t’aimons nous les algériens, parce que l’on te comprend, mais, parfois tu fais de petits caprices, tu couines et on est là pour te le rappeler. En conclusion, je te conseille de conseiller aux personnes qui te suivent de se déconnecter pour aller lire, vivre, réfléchir aux moyens de rétablir l’ordre, enfin le rétablir par un acte sacrificiel.»


Addendum n°2 (30 décembre 2013)
Fidèle à la tradition chevaleresque du droit de réponse, que Parousia pratique depuis le début de son existence en publiant tous les commentaires envoyés, même ceux qui me sont le plus hostiles, je vous laisse découvrir ci-dessous la réponse que Salim Laïbi, dans son style qui lui est propre, vient enfin de donner à mes interrogations :

http://www.lelibrepenseur.org/2013/12/27/en-reponse-aux-diffamations-de-laurent-james-et-sa-cour-des-miracles/

Ma cour des miracles et moi-même l'attendons de pied ferme, avec une détermination difficilement compréhensible pour un homme habitué à provoquer "une descente d'organe suivie d'une quasi dépression nerveuse" chez ses adversaires. Le principe de l'intimidation judiciaire est terminé. Hardi, petits !
 
 
 

8 commentaires:

  1. Moi ça me passionne cette saga Laibi...

    RépondreSupprimer
  2. Les Belges qui vont voir Salim Laïbi sont les mêmes qui effectuent le geste obsène de Dieudonné M'Bala M'Bala nommé d'après un plat français typique en compagnie de l'opportuniste Laurent Louis (organisateur de la conférence), adepte sans finesse d'Alain Bonnet de Soral. Autrement dis, des gens qui après avoir été lobotomisé par les chaînes françaises sont lobotomisé par l'internet français au point de faire un geste nommé d'après un plat français. Ces Belges sont colonisé dans leur esprit par la francophonie, il ne faudrait certainement pas beaucoup les pousser pour qu'ils méprisent leurs racines (wallonne ou flamande pour les bruxellaires). Binamé bon Dju! Wis es-ti qu'on va nos autes? Traduction du Wallon à l'orthographe hélas approximative: "Bonté divine! Où va-t-on?".
    Entre Bart de Wever l'européiste, le Vlams Block et Nation bêtement islamophobe voire christianophobe pour ces derniers et Laurent Louis le soumis* à Alain Bonnet de Soral, il n'y a rien à tirer des "alternatives" politique belge. J'ai voté à l'extrême gauche par dépit aux dernières élection, parce que c'est moins pire que de voter blanc, je me demande ce que je vais faire au prochaine, c'est désespérant en tout cas.
    *: Référence au pauvre Jean-Louis Denis qui croupit en prison pour ces convictions religieuse, ce dont se fout celui qui partage son deuxième prénom.

    RépondreSupprimer
  3. Déjà, sans faire de physiognomonie (quoi que), on observe que cette "libre" panse est quelqu'un de malheureux et jaloux tandis que L'autre, Laurent James, est joyeux et généreux. On s'aperçoit par de fulgurantes intuitions que l'un finira carié dans les poubelles du net après s'être fait plomber par tout le monde, quand l'autre s'y épanouira toujours entouré de gens sain(t)s.

    RépondreSupprimer
  4. Message au contre-créatif envieux LLP
    "L'acte méchant est un transfert sur autrui de la dégradation qu'on porte en soi. C'est pourquoi on y
    incline comme vers une délivrance."
    Simone Weil (La pesanteur et la grâce)

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,

    La Libre Panse vous a répondu sur son site. Je ne jugerai pas sa réponse car je ne connais rien de vos conflits. Le problème, c'est que l'on ne sait plus qui croire. J'attends donc votre de lire votre réponse. Salim Larbi veut semble-t-il vous envoyer au tribunal... Il me semble par ailleurs plus utile d'honorer la mémoire de nos génies FRANÇAIS que se s'attarder sur son cas. Salim Larbi, selon ses mots, a du "charisme". On croit rêver.

    Cordialement,

    Xavier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour

      Je suis pas convaincu que ce soi Salim Laïbi qui envoie Laurent James devant le juge... J'ai l'impression qu'il veut paraître droit dans ses bottes devant ses nouveaux fans. Il se raccroche à eux, les autres se tirant à toute berzingue face à son comportement humiliant et insultant.

      Tout le long de sa réponse, il n'a de cesse de se planquer derrière d'autres personnes. Comme pour se dédouaner de ses immondes attaques.
      C'est pas moi m'sieur, c'est Zagdanski!
      C'est pas moi m'sieur, c'est Barbeau et Murray!
      C'est pas moi, c'est Gernez! Comme si entre un arracheur de dent et un physicien le Dr Gernez allait suivre l'arracheur de dent pour discuter sur la théorie de la relativité... Salim Laïbi lui fait plus de tord qu'autre chose en relayant ses travaux de la sorte.
      Il va même jusqu'à se planquer derrière son entourage, prétendant que celui-ci utilise la technique bloyenne de l'humiliation et de l'insulte! Il veut vraiment faire croire que son entourage lit Léon Bloy après ses vidéos nauséeuses sur l'homme en question? Ça en fait des satanistes parmi les siens dites donc!

      Puis son petit côté mesquinement réjouis lorsqu'il a vu les modifications de L. James sur facebook. Il n'a plus qu'à remercier Mark Zuckerberg de lui permettre de jouer les flicaillons du net. Comme si il ne savait pas qu'il est également possible de supprimer sa propre publication sur facebook! Salim prend les gens pour des cons.

      Pour ce qui est de son succès, là aussi ça ne lui viendrait pas en tête que c'est (en partie) grâce à Nabe qu'il s'est fait connaître? Peu de monde savait qui se cachait derrière LLP alias Salim Laibi à l'époque... Nabe s'était même chargé de le dévirtualiser en faisant apparaître son nom sans coquille dans son 28ème "pavé"!
      Il aurait dut se sentir "réjouit et comblé", comme il l'écrivait. Et bien non! Aujourd'hui, il vient faire croire qu'il s'agissait d'ironie... L'écriture apparente de ce livre a bien fait ses petites affaires au Salim...

      Supprimer
  6. Appliquez la dernière citation au camps adverse, ça marche assez bien aussi.

    RépondreSupprimer
  7. Comment se fait-il que Mahieddine ISlam Belaïd , un simple etudiant , arrive dans la même année à faire une conférence avec Marion Sigaut, puis une interview avec Soral , puis une autre avec Salim Laïbi ?

    C'est un étudiant d'assez particulier quand même non ?

    RépondreSupprimer