mardi 26 mars 2013

A. Dugin : "L'Eurasisme (Poème Politique)"











6 commentaires:

  1. L'antlantisme, quel merde, comme l'eurasisme, plus sournois l'un, plus ouvertement et clairement et honnetement abruti l'autre.

    Outre-atlantique, on trouve des lions, ce qui est impensable en europe. Je parle de sève verte.

    Laurent James, Soral, même combat, cracher contre le rap, qui bien souvent est une musique salvatrice faite de guerriers, guerrier du flow qui succède aux guerriers à guitare.

    Bref. Un salut musical, en attendant le salut de ceux qui ont recours à la forêt, dans une démarche d'exil déterminé et d'emblée pensé comme permanent.

    Rap. Rock. Fusion: http://www.youtube.com/watch?v=w211KOQ5BMI&list=RD02x0QX--a2OLg

    One day as a lion, ca aurait jamais pu naitre ni en russie, ni en europe, et certainement pas en chine: 1 clavier qui fait office de guitare tenu par un rapace, un chanteur qui est un fauve, et un batteur qui est un petit ours: Wild International: http://www.youtube.com/watch?v=6mKtt7F0rPU

    Mais bref, salut aux idéologues et aux ésoteristes, aux adorateurs qui prennent Dieu pour un débile, bref,à tous ceux qui confondent reflexion et pensée, âme et coeur. Rien à attendre de vous et de vos durcissements. Le bois sec ne fait pas naitre du bois vert. Manque la graine, le germe.

    Les germes n'ont pas de frontière. Ils sont du vent. 100% nomade et oui, en rage contre la machine, dans un premier temps.

    Salut aux nécrophages. La vérité est ailleurs. Définitivement.

    sam

    RépondreSupprimer
  2. Vous faites des comptes d'exploitations moraux ou religieux. Et demain ca va balancer, nécessairement.

    Tournons-nous vers les oiseaux, vers les singes même, qui savent penser, et qui par conséquent ne parlent pas, mais fuient Parousia et ersatz en multiplication.

    Mais tranquille, le salut viendra des campagnes et des nouveaux nomades, et non de ces architectes ésotériques. Homme de synthèse qui font de la synthèse historico-religieuse. Besoin de quelque chose d'avant l'architecture, et surtout de l'architecture intellectuelle (ou pire, theologique (la théologie etant l'infantilisation de Dieu par des chiens). De la verve et du style inconscient, sans livre et sans parole. De l'instinct, de l'intuition et du mouvement. De racines mobiles qui ne peuvent pas espérer pousser là ou il sont nés avant que l'ennemi ne trépasse, et ne se déplace que dans l'espoir de pouvoir rentrer un jour et pousser entre amis. Et sans s'en rendre compte, leurs racines poussent dans le vent. Car Dieu veille.

    Bref bref, rarement entendu quelque chose d'aussi risible que ce texte d'alexandre douguine. Et Laurent James lit assez bien, toujours avec autorité, ce qui impressionne sans doute les imbéciles.

    Tranquille Laurent, quelqu'un viendra te tirer d'affaire. Et te dira: '' c'est ok, redeviens sans craintes cet enfant qui brulait sous l'eau''

    De l'aventure, de l'aventure, et la plus profonde et intime des espérance.

    Et que ce soit Dieu qui prie pour nous.

    Un exode international. Notre Père veillera sur tous ces assoiffés de vie né dans la machine du monde et maintenant en marche pour une communion authentique avec tout ce qui respire. Et tout ce qui respire répondra.

    sam

    RépondreSupprimer
  3. Samuel en parlant d'imbéciles,tu correspond parfaitement à la description faite par Georges Bernanos dans son livre la France contre les robots.Avec ta petite suffisance et ton arrogance et ta logghorée en peau de sabir,tu en es réduit à faire enfler ton égo comme une mongolfière,décidément sur ce site,il y aura toujours un troll de ton espèce pour donner son avis,et juste pour dire moi je sais.Des individus réduits à l'état d'homme-insecte,atomisés par la modernité en putréfaction ne peuvent en rien avoir une approche dialectique subtile du cosmos par la pensée avec un égo hypertrophié comme le tien.La prochaine fois au lieu de te ridiculiser avec des mots que tu maitrises mal visiblement,va discuter avec tes potes déracinés,hors sol et phagocytés par le système,Mr Sam qui veut paraitre érudit,en réalité fait preuve d'ignorance crasse.La prochaine abstiens toi,je t'ai en embuscade,et je me ferais un plaisir de te contredire avec une parfaite maitrise de concepts qui t'échapperont toujours petit arrogant.
    Va rapper maintenant avec tes amis phagocytés par le système aliénatoire de la marchandise.

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour cette lecture Laurent James

    RépondreSupprimer
  5. Eurasisme et Cyclo-Tourisme

    Voici mon blog voyage : http://europebike.blogspot.fr où l'on retrouve les deux principes forts de l' Eurasisme : localisme (voire micro-localisme) et continentalité, conscience continentale. Quelle meilleur medium que le cyclo-tourisme pour les réunir et les vivre ?

    Quel bonheur de traverser les frontières ! à rebours du monde homogène de l'Atlantisme où tout serait pareil, l'Eurasisme, c'est la sacralité du "divers" et donc des frontières. Et d'abord, la méditation sur la côte : se sentir eurasiste en contemplant l'Océan : au-delà, c'est un autre continent. Ici, sous mes pieds, c'est l' "Ile du Milieu de Monde", qui part de Brest et se termine aux Sacalines, face à la Mer de Chine. Entre les deux, c'est une histoire de tissage, de relations, de conflits, les routes de la Soie, les routes du Soi, une histoire de "tissage", lent et patient, comme le vélo.

    J'espère de tout mon cœur des rencontres Eurasistes, les uns partiraient de l'Est, les autres de l'Ouest et la rencontre aurait lieu quelque part entre les deux, sans préciser tel ou tel endroit, car l'Eurasism n'a pas de centralisme. Et que dirions-nous alors ? les histoires de voyage et de villages, de nos villages, de nos racines.

    Les premiers voyages-découverte en vélo furent le fait de Russes visionnaires, tel Gleb Travine, la Sibérie à vélo, ce n'est pas un hasard : L'Eurasie est bien trop vaste pour l'automobile !..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En communion de pensée avec vous. L'Eurasisme c'est l'ouverture des fenêtres.

      Supprimer