dimanche 7 octobre 2012

Beau fixe sur la Salette



 
 

 

 

 

 
 

« Nous n’avancerons que sous la protection d’une étoile limpide et toute puissante, la Spica Scintillans, l’Epi de la constellation de la Vierge, l’étoile bleue de ceux qui sont appelés, prédestinés à faire l’histoire dans ses profondeurs »

« Car, sous la terrible lumière irradiante de l’Unique Maîtresse préfigurée, à l’heure présente, par Notre-Dame sous le Vent, ce sont les anciens dieux occidentaux qui reviennent, pour soutenir, de leur souffle de vie retrouvée, le travail de renouvellement parousial commandé, au sein du christianisme, par l’Unique Maîtresse elle-même, réapparaissant à la veille des immenses changements cosmologiques dont l’imminence n’est même plus du domaine du secret ».

Jean Parvulesco

9 commentaires:

  1. Pourquoi utiliser le mot "quenelle" qui est une métaphore sodomite venant d'un humoriste athée (qui a feint d'être chrétien le temps d'un spectacle sur Jésus)?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'as-tu à regarder la paille qui est dans l'oeil de ton frère, alors que tu ne remarques pas la quenelle qui est dans ton oeil?

      Supprimer
    2. Que savez-vous de ce qu'il y a dans mon œil? Ne soufrant d'aucune douleur dans celui-ci, je puis vous affirmez que vous vous trompez. Que chacun ait ses propres ornières plus ou moins grande est un fait, mais il ne faut pas confondre les ornières avec ce que l'ont peut avoir dans l’œil.
      Je rends honneur à mon frère en lui l'informant qu'il y a une petite paille dans son œil.
      La bataille des mots est importante. Le verbe n'est-il pas divin?

      Supprimer
  2. Cette question sous forme d’objection témoigne d’une incompréhension dont je n’ai pas lieu d’être surpris, comme il était d’ailleurs facile de le prévoir, se ramener à deux catégories; l’une émane de critiques anti M'bala M'bala, simples et imbus de tout préjugé artistique ou scénique, les autres très rares, de milieu catholique où l’on ne veut pas admettre que certains athées peuvent orientés la réflexion avec d’autres outils que la foi comme l’humour. Des sortes d’agent de DIEU, de personnes choisies qui ne le savent pas elles-mêmes ou qui restent dans l’expectative sur la question de la religion, car humble et discret sur ses questions personnelles.
    Mais je ne préfère pas aborder ces deux aspects. Je dirai simplement pour ciblé cette question que si je dois me m’infliger une restriction linguistique me forçant à ne citer que des gens de foi pour mes vidéos, je me verrai très embarrassé lorsque je dois aborder des petites digressions désopilantes et loufoques sans l’aide de certains athées pourtant sagace sur le point du logos... il met presque impossible de trouver des gens du milieu ecclésiastique par exemple qui combinent orthodoxie et humour à la perfection.
    Donc si j’emploie un terme comme « quenelle » c’est que je m’autorise et j’aime profondément le langage profane. Désolé de vous rappeler que Guenon lui-même indique que dans tout les cas, le christianisme a perdu de toute façon une chose fondamentale qui est l’utilisation d’une langue sacrée. Donc, ne parlant pas la langue de la révélation qui est l’hébreu, je mets les mots de la langue française comme le latin d’ailleurs sous un même plan, bien que je regrette une certaine époque ou les ordres initiatiques avaient l’obligation d’imposé à tous ses membres le fait d’écrire en vers pour s’accorder parfaitement avec le « language saccré » qu’avait la poésie. Langages des oiseaux et le symbolisme sont une chose, l’incarnation d’une idée et non l’idéalisation d’une réalité en est une autre. Je reglisse donc une quenelle, car je trouve que cette formule est adaptée à la tribulation que nous avons vécu... et je reste libre d’employer les termes que je veux dans mes vidéos n’ayant pas le but d’une orthodoxie traditionnelle, mais bien simplement... oui simplement d’archiver comme je le peux avec mon esthétique et mes affinités avec certains artistes, le pertinent et sagace projet de mon ami et frère de coeur Laurent James.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. par contre mon orthographe est vilainement profane issue d'une réponses au vol sortie des tripes sans réelle relecture..désolé.... le tchat est ses méfaits....

      Supprimer
  3. Je n'appartiens ni à l'une, ni à l'autre des catégorie que vous citez.
    J'apprécie Dieudonné M'bala M'bala, il nous apporte d'ailleurs beaucoup, récemment, j'ai beaucoup apprécier la façon dont il aborde le thème du cancer. Par contre, je n'ai pas apprécié qu'il se fasse passé pour Catholique avant son spectacle sur Jésus (il avait d'ailleurs franchement l'air de jouer un personnage tout en prétendant parler en son nom) pour en suite faire comprendre qu'il est toujours resté Athée. J'ai aussi d'autres critiques à son encontre comme la faible qualité de ces films, c'est dommage, il a de bonnes idées, mais celles-ci sont ruinée par un amateurisme crasse dans le domaine du cinéma. Une autre critique que je fais (et c'est la plus importante), c'est d'être un agent de subversion (sans le savoir, à priori), bien sûr, il est loin d'être le seul, l'entreprise de subversion de Canal+ (pour ne citer qu'elle) à bien porté ces fruits pourri... mais il pourrait s'en démarquer, lui qui à une fine compréhension du système, il devrait pouvoir comprendre cela, mais force est de constater que ça n'est pas le cas. D'où ma critique du mot: "quenelle", cette métaphore sodomite, fait partie de cette subversion, c'est entre autre une forme de banalisation de la sodomie qui fait le jeu du système et aussi, le côté novlangue (ou plutôt néo-langue sans fondement) banlieusard de ce mot m'ennuie profondément (ce qui est, de fait, subjectif). Quand à être un Catholique refusant tout apport de la part d'Athée, pas du tout, j'ai trop longtemps été Athée que pour critiquer qui que ce soit parce qu'il est Athée, et, sans faire dans la pleurniche, un Athée est, dans la majorité des cas, une victime du système qui utilise la subversion (entre autre par l'Athéisme de masse) pour dominer.
    Je ne vous demande donc absolument pas de n'employer qu'une vocable non-Athée, ça serait ridicule (j'admets que mon message n'était pas clair à ce sujet, j'aurais dû démmarer ma parenthèse avant "venant d'un humoriste athée" et non après, car ce n'est pas son Athéisme que je critiquais, mais bien, comme je viens de l'expliquer, le fait de s'être fait passé pour Chrétien). Je critique ce terme en particulier que vous et Antoine réutiliser comme pour faire de bien juvéniles provocations.
    Bref, je m'y suis pris bien maladroitement, mais je voulais vous inviter à ne plus utiliser ce terme en particulier. Ètienne Chouard fait "la grève" de certains mots, il a bien raison, le logos est le miroir de l'âme (d'ailleurs, notre âme n'est pas hébraïque, donc, notre logos ne peut l'être et tant mieux si cette langue liturgique a été oubliée), donc, pour contribuer à un changement de paradigme systémique, la guerre des mots est primordiale.

    RépondreSupprimer
  4. Cher Laurent,
    Etes-vous au courant qu'un blog complétement crétin, danslapeaudalainsoral.wordpress.com, vous désigne comme luciférien, et se sert de vos photos et vidéos pour tourner en dérision le sens de ce que vous faites ? Je tenais à vous informer de cela, si ce n'était déjà fait, pour vous rappeler la bêtise de ceux qui s'opposent à vous.
    Bien cordialement.

    RépondreSupprimer
  5. Oui, je connais un peu ce site, qui n'espère qu'une chose : c'est qu'on en parle... Et bien, c'est chose faite avec cette notule.
    D'abord, les enfants m'ont toujours fait rire, même les enfants un peu méchants. J'ai donc beaucoup de sympathie pour le rédacteur de ce site, et même pour les commentateurs (sur le site lui-même, sur Facebook), qui sont par ailleurs d'authentiques cancrelats : anonymes, effrayés par la lumière, sans adresse fixe,... Impossible de les contacter, pas d'adresse e-mail : de véritables cafards d'internet, des purs produits de l'anonymat contemporain.

    Ce sont également des enfants totalement stupides : titrer que nous nous sommes fait expulser de la Salette, alors que les vidéos elles-mêmes montrent que nous sommes restés dans le sanctuaire jusqu'au bout, c'est vraiment être très bébêtes...

    J'ai posté un commentaire sur leur site. Il n'a tenu que quelques minutes, avant que le "modérateur" ne l'efface. Il devait trouver que j'étais très méchant avec lui. La prochaine fois, je lui ferai un gros bisou, pour lui montrer que je ne suis pas vraiment en colère contre lui.

    Voici ce commentaire, pour info :

    'Vous avez tout à fait le droit de consacrer votre énergie à attaquer Dugin, Reynouard et moi-même, et à considérer que nous représentons la quintessence de l’ennemi à abattre. Chacun s’occupe comme il peut.
    J’aimerais simplement noter les erreurs factuelles de votre « article », même si je sais par avance que les faits ne vous importent aucunement, puisque vos attaques se font par principe.
    D’abord, le titre : nous ne nous sommes tout simplement pas fait expulser du sanctuaire.
    M. Pascal Lacroix, directeur financier du sanctuaire, s’est opposé au déroulement de notre représentation théâtrale de l’Apparition de la Vierge à Mélanie Calvat et Maximin Giraud, car ayant été prévenu au préalable par un ennemi de Parousia, il avait appris qu’en tant que fervents catholiques bloyens et claudéliens, nous considérions le Secret de la Salette comme étant le prolongement du Message.
    Laissez-moi vous apprendre qu’il existe plusieurs courants de pensée dans le christianisme, et notamment au sujet de l’Apparition de la Salette. La position actuelle des responsables du sanctuaire est de nier la pertinence du Secret, lequel avait été publié en 1879 avec l’imprimatur d’un évêque italien. Voyez que rien n’est simple, et qu’il n’y avait en tout cas aucune provocation « anti-chrétienne » de notre part.
    Le Secret contient, entre autres, l’annonce de la Décrucifixion pour laisser place au Christ-Pantocrator, qui est au centre de la spiritualité orthodoxe. Voilà pourquoi je tiens dans les mains une icône (provenant du Monastère moscovite de Novodiévitchi), que je n’avais bien entendu aucunement l’intention de « fracasser ».
    Par ailleurs, la représentation que nous désirions donner était relative au Message, et pas au Secret. Nous l’avons néanmoins stoppée, suite aux demandes de M. Lacroix.
    Mais la lecture intégrale de « Celle qui pleure » de Léon Bloy s’est, elle, remarquablement bien déroulée, après une discussion fort aimable avec le Père Manuel dos Reis Bonfim, responsable religieux du sanctuaire. Cette discussion s’est par ailleurs terminée par la récitation d’une dizaine d’Ave Maria sous l’égide du père.
    Quant aux gendarmes, ils sont simplement venus pour vérifier qu’il n’y avait pas de problème. Nous sommes tous repartis le lendemain matin à l’aube, de notre plein gré, après une dernière prière envers la Très-Sainte Vierge !
    Tout va donc très bien, les amis ! Beau fixe sur la Salette !"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La bêtise mesquine des envieux et des petits peut s'exprimer à foison dans la DEMOCRATIE qu'est Internet ; c'est bien là son pire aspect : le spectacle perpétuel de la nullité crasse de 99,9 % des humains. Mais Laurent James, en bon nietzschéen, pardonne même à ses "ennemis" (qui n'en sont pas vraiment, car ils n'en ont tout simplement pas le niveau) les plus piteux ! Il faut lui tirer son chapeau ! - Ady Newton

      Supprimer