jeudi 14 juillet 2011

"De l'Unité de l'Existence"

http://www.limbes2.blogspot.be/2014/08/de-lunite-de-lexistence.html


Il existe en Belgique un homme de très haute valeur spirituelle, nommé Maël-Moustafa Mathieu.
Cet homme était responsable du site des LIMBES (Ligue des Intellectuels Musulmans de Bételgeuse et de Sirius), qui n'existe malheureusement plus. Il vient de m'envoyer un texte consacré au principe musulman de l'Unité de l'Existence (wahdat al-wujûd), qui entre en singulière résonance avec des notions fondamentales du catholicisme.
L'auteur affirme avoir écrit ce texte lumineux en une seule traite. Le niveau théologique est vertigineux. Vous établirez de vous-même les liens entre Al-Burûsawî et Platon (à propos du triple étagement de l'être). Vous lirez que "l'unité transcendante du réel n'exclut pas la distinction ni la hiérarchie", ce qui a été développé par Guénon dans le "Règne de la Quantité" en évoquant la différence essentielle entre unité et homogénéité. A mon sens, cela est un reflet du combat de plus en plus serré entre le Bien et le Mal, de plus en plus serré à tel point que la distinction entre les deux ne peut aujourd'hui être établie que par un authentique travailleur ou un membre de l'élite authentique.
L'alternance des mouvements centrifuge et centripète dans le rythme du Cosmos se trouve également chez Empédocle, qui expliquait le mouvement du monde comme un cycle entre unité et multiplicité.
Le chapitre qui me hante le plus est celui nommé "La dynamique de l'Unité". C'est sans doute le point central de ce texte. J'ai toujours pensé qu'il n'était point besoin de se tourner vers la fumeuse  Théologie du Process de Whitehead pour être persuadé qu'il existe une "Vie de l'Essence"qui, pour ma part, me met dans une joie très intense. Si Dieu est bel et bien vivant, c'est bien que son Unité est essentiellement dynamique, et qu'Il n'est donc pas "que" cette immutabilité principielle (statique et éternelle) décrite par tant de Sages.
 Le seul point de divergence (ou, tout du moins, de discussion)  que j'ai avec ce texte résiderait dans cette notion de quiddité pure (que l'on trouve dans la partie "Essence, Existence, Noms et Attributs"). Pour ma part, je ne pense pas que Dieu soit Celui en qui essence et existence coïncident totalement, mais Celui en qui l'existence et la non-existence coïncident totalement, ce qui pourrait d'ailleurs être une définition de l'essence pure. Mais, étant catholique, il est sans doute "normal" (dans la norme) que je ne sois pas d'accord sur ce point, car c'est un fondement de l'ontologie islamique.

L'homme qui a écrit ce texte flamboyant est un confrère. Le dépassement des clivages de tous ordres entre spiritualités traditionalistes est mon credo. Mon rêve concret est d'aboutir à une chevalerie islamo-chrétienne, qui saura montrer aux futurs révoltés qu'il existe une flamme pour les orienter, une Milice Transcendantale qui pourra offrir un autre modèle d'existence que celui proposé par les banques.



8 commentaires:

  1. C'est sympa de rêver sur son blog, entouré de mecs et filles aussi paumés que vous !
    Mais dans les faits, c'est de la daube tout ça.

    Votre christianisme est en phase terminale, et votre islam est en passe de passer à la trappe.

    Et puis, foutre nom de Zeus, quand ces deux religions (cacas judaïques) étaient puissantes, qu'ont-elles fait ? elles se sont combattues, ce fût sanguinaire !... et vous croyez que là, démembrées elles vont se reforger, et en plus s'unir !!!! vous êtes un pauvre fou. Les juifs sont nos maîtres, les vôtres aussi avec votre christianisme sorti de l'entre-jambe thoraïque !
    Peut-être êtes-vous, vous aussi un petit peu juif, vous êtes si juif dans votre penchant melting-pot des impossibles... heureusement vous êtes un juif, ou un sous-juif inconscient de l'être, et qui n'a pas assez d'envergure et de soutien pour diffuser sa thèse, thèse qui d'ailleurs ne trouverait même pas une once de subvention de Rothschild tellement c'est infourgable, invendable.

    D'ailleurs, ça se sent vous êtes un repu, brave consommateur, l'argent semble ne même pas vous questionner ! vous qui semblez vouloir parler au peuple. Hors, ceux qui n'en parlent pas, ou uniquement sur le plan bancaire et financier, sont ceux qui n'ont aucune tension Economique, aucune analyse économique. Au mieux c'est "la banque caca", mais à part ça, ça semble ne même pas connaître une préoccupation économique urgente !...

    Comme disait Céline dans un de ses pamphlets, il faut bien le nettoyer le cul de la sociale, et on ne peut le faire sans traiter de la question des sous.

    Vous êtes fêlé c'est tout, ça m'a plu de vous parler de choses que vous n'êtes pas à même de saisir, je sais que vous ne comprendrez rien, c'est pas mon but, je veux juste m'exprimer, on est pas du même monde, de la même race, je suis un praticien, les pieds ancrés au sol comme dans un western quand bien même je suis spirituel.

    Mais bon, malgré mon ton âpre, vous ne m'inspirez aucune haine, j'ai même un peu d'affection pour vous.


    Un connard.

    RépondreSupprimer
  2. Encore un fanatique du "fait", et qui veut des blogs exclusivement préocuppés par la culture de la carotte bio et la gestion saine de son portefeuille. Fier d'être praticien, quelle audace ! La mailleure des preuves à apporter quand on est "praticien", c'est de ne pas le revendiquer.

    RépondreSupprimer
  3. Fier d'être spirituel, quelle audace ! La meilleurs des preuves à apporter quand on est "spiritualiste", c'est de ne pas le revendiquer.

    suivez mon regard.

    RépondreSupprimer
  4. Ce ton presque insultant est-il nécessaire? (Anonymous)
    Les inégalités sociales sont naturelles et peut-être même nécessaires pour créer une certaine dynamique vers - du moins en ces temps troublés. Par ailleurs, l'envie, ce sentiment vide que vous manifestez, n'est jamais une voie dorée car bien de ceux se réclamant de classes inférieures, en réalité une pseudo-bourgeoisie bien peu versée dans l'art permettant une organisation pérenne de la Cité. L'argent vulgaire (sans même mentionner l'or vulgaire) ne sert pas qu'à acheter des écrans plats ou bien des vêtements de marque mondialisée, idoles si chères aux "untermenschen" de la consommation...

    RépondreSupprimer
  5. Marre de ces deux ou trois vieux qui éxercent tout leur savoir-faire empirique pour déverser systématiquement leur frustration sur cette inépuisable source de lumière qu´est Laurent James, pour avoir été esclaves plus au moins gradés toute leur vie et apprendre, au seuil de leur passage au néant, qu´une autre éxistance eut été possible... s´ils avaient un soupçon d´ésprit, au lieu de saisir leur dernière petite chance de rédemption.
    Adrien E.

    RépondreSupprimer
  6. un grand merci à laurent james. lui seul nous montre le chemin dans cet age obscur

    RépondreSupprimer
  7. Anonyme du 16 juillet 2011 à 21:17, quel talent!

    RépondreSupprimer