lundi 25 avril 2011

"Bagatelles pour un Massacre"

C'était fin décembre 2009. Dieudonné organisait une soirée sur ses terres de Houdan (dans les Yvelines), au cours de laquelle il remit des Prix Céline à qui bon lui semblait.
Il me fut alors donné l'occasion de lire des extraits sur scène de Bagatelles pour un Massacre, ouvrage fondamental de la littérature du vingtième siècle.
Il y a longtemps de cela, l'équipe de la revue métaphysique et littéraire Cancer ! à laquelle j'appartenais avait organisé la lecture intégrale du Voyage au Bout de la Nuit sur un bout de trottoir parisien. C'était un événement extraordinaire, qui avait duré près de vingt-quatre heures. Quelques malins nous avaient alors dit que si l'on était vraiment subversifs, il nous aurait fallu déclamer à la place un pamphlet célinien. Je leur avais répondu que c'était une idée absolument ridicule, car Bagatelles n'est en aucune manière plus "subversif" que le Voyage.
Après avoir lu en public de nombreux auteurs, de Nabe à Rabelais en passant par Sainte Thérèse de Lisieux et Roger Gilbert-Lecomte, me voici de retour avec Céline. Cette fois, j'ai choisi Bagatelles, et l'équipe radicalement urbaine de Videodrom était présente pour filmer l'événement. Ils ont mis un peu de temps pour effectuer le montage de leur vidéo, mais je ne leur en veux pas : prendre son temps, c'est une manière d'être anti-moderne.
Après que Dieudonné m'eût intronisé auprès du public, il ne fallut pas plus d'une dizaine de minutes pour qu'une majorité d'entre eux ne déserta les lieux. J'en avais déjà subi l'expérience lorsque j'avais fait la première partie de l'humoriste au Parc Chanot de Marseille en février 2008, déguisé en terroriste reprenant un discours de Ben Laden : le public de Dieudo goûte modérément à la littérature de combat. Les techniciens se mirent à ranger bruyamment la salle, me coupèrent le micro, puis finirent par éteindre la lumière. Je déclamai alors les derniers mots céliniens dans le noir total, face à une poignée de mystiques illuminés et transis de froid.


cliquer sur la photo pour accéder au texte et à la vidéo de Videodrom

3 commentaires: